Enseigner les sciences dans l’espace : les ateliers de l’ESA pour les enseignants Inspire article

Traduit par Claire Debrat. Rencontrer un astronaute, faire s'évaporer une comète et organiser un voyage sur Mars : présentation d’un récent atelier de l’ESA pour les enseignants, par Shamim Hartevelt.

Rien de tel que l’espace pour stimuler l’imagination des écoliers – et des adultes. Les quarante enseignants du secondaire conviés à un atelier de quatre jours au centre technologique de l’Agence Spatiale Européenne (ESAw1) aux Pays-Bas, en juillet 2011, étaient en tout cas fascinés.

Cette image nous fait voir
une image SOHO du Soleil et
une représentation artistique
de la magnétosphère de la
Terre

Image reproduite avec
l’aimable autorisation de NASA
(magnetosphere) et ESA / NASA
– SOHO (the Sun)

Activités pratiques, cours, présentations et une rencontre avec un astronaute étaient au programme du deuxième atelier de l’ESA destiné aux enseignants. Ceux-ci y ont trouvé de l’action et des idées à réutiliser en classe et à partager avec leurs collègues. Entre autres, ils ont appris à faire s’évaporer une comète, à organiser un voyage sur Mars, à faire la chasse aux exoplanètes et à faire des liens entre art, science et langage. Toujours dans le but de compléter leurs cours, ils se sont intéressés aux activités de l’ESA concernant l’observation de la Terre et ont eu un aperçu de la liste des missions européennes d’astronomie et ayant pour objet le Système solaire.

La navette spatiale Atlantis
décolle du Kennedy Space
Center en Floride, aux
États-Unis, le 7 février 2008,
avec à son bord l’astronaute
de l’ESA Léopold Eyharts

Image reproduite avec
l’aimable autorisation de ESA /
S Corvaja

Certains des ateliers animés et participatifs ont permis aux participants de découvrir les nombreuses et précieuses ressources fournies par l’ESAw2, notamment le site internet Eduspacew3, qui fournit aux enseignants et à leurs élèves des outils d’apprentissage au sujet de l’observation de la Terre. Ou encore les archives des données de SOHO, le projet d’étude du Soleil mené en collaboration par l’ESA et la NASA. Les enseignants ont profité de l’atelier pour apprendre à utiliser les archives de ce projet, qui a pour but d’explorer le Soleil de son centre à sa couronne externe et jusqu’aux vents solaires. Les données rassemblées couvrent plus de 14 annéesw4.

SOHO se trouve à 1,5
millions de kilomètres de la
Terre. De là-bas, il observe
l’activité du Soleil et transmet
des images et des données
spectaculaires des tempêtes
qui font rage à sa surface.
SOHO a été lancé en 1995 et
avait été conçu pour durer
trois ans ; il est toujours en
fonction aujourd’hui

Image reproduite avec
l’aimable autorisation de ESA

Le point culminant a été pour beaucoup la rencontre avec l’astronaute Léopold Eyharts, de l’ESA, qui a raconté son expérience lorsqu’il a vécu et travaillé dans l’espace, et décrit comment le laboratoire Columbus de l’ESA a rejoint la Station spatiale internationale (pour en savoir plus sur Columbus, voir Wegener, 2008).

Le domaine de l’espace peut sembler hors de portée pour la plupart des enseignants, mais pas l’atelier. Selon les mots d’un participant français, Yves Carbonnier, « l’atelier était très axé sur les situations réelles avec de vraies classes et de vrais enseignants, aucun matériel coûteux ni sophistiqué, pas de notions avancées inutiles dans notre travail quotidien. Je suis sûre que cet atelier aura un impact sur mes cours ».

Au bout de quatre jours, les participants ont quitté Noordwijk les sacoches chargées de documentation et de ressourcesw2 pédagogiques de l’ESA, les esprits bouillonnants d’idées et d’informations à partager avec leurs collègues.

Les enseignants européens pourront présenter une candidature pour le troisième atelier, qui se tiendra pendant l’été 2012. Afin d’être tenus au courant de l’ouverture des dépôts de candidature, contacter isseducationteam@esa.int en demandant à faire partie de la liste de diffusion. La promotion de l’atelier se fera aussi sur le site internet de l’ESA et dans Science in School. Seront sélectionnés en priorité les enseignants n’ayant jamais participé et ceux qui s’engagent à partager leurs apprentissages avec leurs collègues.


References

Web References

  • w1 – L’Agence spatiale européenne est la porte d’accès de l’Europe à l’espace, dont les projets ont pour objectif d’en apprendre davantage sur la Terre, sur son environnement spatial immédiat, sur le système solaire et sur l’Univers, ainsi que de participer à l’exploration de l’espace par l’Homme, de mettre au point des technologies et services par satellites et de pour promouvoir les industries européennes. Consulter : www.esa.int
    • L’ESA est membre du EIROforumw5, l’éditeur de Science in School.

  • w2 – Pour rechercher, commander ou télécharger de nombreux documents pédagogiques de l’ESA au sujet de l’espace, consulter : www.esa.int/educationmaterials
  • w3 – Le site Eduspace encourage les enseignants à intégrer des données de l’observation de la Terre dans leur programme scolaire, et leur propose des projets sur lesquels travailler à l’adresse suivante : www.esa.int/eduspace
  • w4 – Pour consulter les archives SOHO, voir : http://soho.esac.esa.int/data/archive
  • w5 – Informations supplémentaires à propos de EIROforum, voir: www.eiroforum.org

 

Resources

  • Pour en savoir plus sur les missions spatiales de l’ESA, consulter :

Institution

ESA

Author(s)

Shamim Hartevelt-Velani enseigne dans le secondaire et travaille actuellement sous contrat avec le Centre Européen de Recherche et de Technologies Spatiales de l’ESA (ESTEC) à la Direction Vols habités, Microgravité et Exploration. Elle est spécialiste en didactique au sein de l’équipe pédagogique.




License

CC-BY-NC-ND